Je m’en fish…

Les turcs n’ont pas fini de nous étonner. Après le passage de témoin dans l’art peu maitrisé de l’épilation au fil, la fish pédicure. Il ne s’agit pas seulement de remplacer son esthéticienne par une cohorte de poissons : il faut faire preuve de courage pour confier ses deux pieds aux Garra Rufas, ou encore poisson en blouse blanche. Des poissons cosmétoniciens.

Le Doctor Fish se pavanne dans les eaux de mer de Turquie, d’Iran et d’Irak, et s’occupe de dévorer les peaux mortes. Cette pratique est conseillée dans le traitement de diverses maladies de la peau (psoriasis + eczema). D’accord, c’est peu ragoutant mais le massage qui suit le bain de pieds vaut le détour. En bref, on reproduit l’effet d’un gommage, en bien plus drôle et plus surprenant.

Je résiste à la tentation de plonger mes orteils dans l’aquarium de Bubulle qui trône sur l’étagère.

À tester absoulment au Rufa Fish Spa : 3, rue des Fossés Saint Jacques, Paris 5e.

On débourse 35 € pour une vingtaine de minutes, on ne visionne pas les vidéos du Garra Rufa avant d’y aller, et on fait ses mails en attendant, parce que remember : on vit en temps masqué !

Cosmétoniquement vôtre xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *