J’ai testé : le gel UV sur les ongles (et c’est l’horreur)

Il m’est arrivé quelque chose de terrible récemment, et j’aimerai que celles qui s’apprêtent à se faire badigeonner les ongles de gel soient au courant au préalable de ce qui les attend.

J’ai voulu faire mon intéressante, et, comme dit le dicton « Qui fait le malin, tombe dans le ravin! ». Bon, je suis là, mais mes ongles eux, sont encore un peu dans le fossé. J’ai testé le gel UV sur les ongles, c’est à dire la manucure permanente genre faux ongles mais sans faux ongles, et  avec des vrais ongles qui s’en vont sans crier gare lambeau par lambeau.

Je ne vais pas passer en revue le procédé, il existe de nombreux sites qui le font mieux que moi, mais je vais vous donner mes impressions des étapes traumatisantes.

La jeune fille (en général c’est une jeune fille) commence par poncer les ongles un à un avec une machine qui ressemble étrangement à un appareil de dentiste (comprendre ze fraise). Elle décape donc vos pauvres ongles qui ont bien intérêt à être assez épais pour survivre à cette attaque soudaine. C’est important pour l’adhérence du gel, ce que je conçois dans l’absolu, mais faites bien attention à ne pas avoir les ongles mous car ils peuvent se fissurer, et ça personne ne vous le dit. De la viennent tous les maux : les ongles sont poreux, et s’ils sont réceptifs au gel, ils avalent alors toutes les substances toxiques du gel et là c’est fini pour eux jusqu’à la prochaine repousse.

Chemin faisant, vous avez en sortant de votre pose de gel une belle manucure semi permanente, qui peut etre une french ou meme incorporer des strass. Good. De même, autre avantage de cette pratique par rapport à des faux ongles (moins souples et plus épais) : la repousse n’est pas très gênante. Une ou deux bonnes couches de vernis, et le tour est joué. Par exemple sur la photo ci-dessous, j’en suis à deux semaines apres la pose, et la vérité : c’est joli. ça permet aussi d’être sûre de garder la meme longueur sur chaque ongle. Moi d’ailleurs je l’avais fait dans cette optique pour mon mariage.

Fleur Phelipeau ongles cosmetonique blog beauté

Ce qui ne va pas selon moi, c’est la façon dont le gel va former des petites bulles d’air par le dessous, quand il se fragilise. Et ceci au bout d’une semaine à peine (sur les mains oui ; sur les pieds ça ne s’est pas produit – chez moi en tous cas). Là, tout le gel se soulève et part en lambeaux, entraînant parfois des bouts d’ongles avec, tellement que l’ongle est fin et fragilisé à cause de sa partie de ponce. Une seule solution : plonger ses ongles en entier dans de l’acétone (alors avec les ongles cassés dessous je vous raconte pas) pendant 2 heures minimum pour se débarrasser de la carapace percée.

Heuuuu les photo ci dessous expliqueront d’elles mêmes à quoi ça ressemble ! Là ça fait un mois et demi que j’essaye de m’en débarrasser, et que j’ai les ongles irréguliers dessous, quand meme.

Les remèdes : de l’herôme durcisseur et une cure d’au moins 2 mois de l’Hydra Cheveux Secs de D-Lab.

Bon appétit et cosmétoniquement vôtre xx

(By Fleur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *